La psychosocionomie

La PsychoSocioNomie (PSN) est une approche respectueuse des besoins des êtres humains, des groupes et des organisations. Elle articule les enseignements de la psychologie, des neurosciences, de la systémie et de l’économie. Elle se nourrit des nombreuses recherches qui visent à mieux comprendre le vivant.
Sa finalité est de permettre aux responsables d’entreprises ou d’institutions, chefs de services ou managers, employés et collaborateurs, de mettre en œuvre les moyens utiles à un accompagnement du changement, afin que les objectifs humains coïncident avec les objectifs économiques.

La PSN ouvre un nouveau champ d’interventions dans la compréhension des organisations et de leur accompagnement. Elle tient compte de la culture d’entreprise constituée d’une histoire, de valeurs, de savoirs, de moyens techniques, de mode de pensée et de potentialités de créativité. Elle est mise en articulation avec le vécu des individus.
La PSN c’est le développement de la coopération entre individus, de l’autonomie génératrice de créativité pour l’organisation, de la co-responsabilité assumée sereinement, de la conduite de réunions efficaces et efficientes, de la gestion souple des conflits, d’une régulation attentive permettant de faire des choix cohérents et performants.

Les fondements de la psychosocionomie

C’est en 1991 que débute l’aventure de cette nouvelle discipline, autour d’un psychologue clinicien, psychanalyste (Georges Escribano), confronté aux difficultés rencontrées par ses patients dans le cadre de leur vie professionnelle. Progressivement, l’idée s’impose à lui que les organisations peuvent être autre chose que des lieux d’aliénation et que les individus devraient non seulement y trouver une juste place mais aussi une source de développement personnel.

Georges Escribano met en place un groupe de recherche réunissant d’autres psychologues, des chefs d’entreprises, des économistes, des consultants en sciences humaines, qui, ensemble, élaborent une théorie, construisent une méthodologie qu’ils confrontent en permanence à la réalité en intervenant concrètement dans diverses organisations : grandes entreprises, multinationales, PME, entreprises de l’économie sociale et solidaire, administrations, favelas …

L’intégration en 2005 de J-Pierre Muyard, Psychiatre/Psychanalyste ayant une expérience en psychothérapie institutionnelle dans différents lieux de soin ou de recherche (notamment dans le laboratoire du Pr Henri Laborit) permettra l’introduction des neurosciences à cette discipline.

La psychosocionomie s’inscrit dans les champs de la systémie, la psychologie positive et la psychologie humaniste, qui fondent aujourd’hui les nouvelles approches de développement des organisations.

Les trois besoins fondamentaux qui régissent la PSN :

Le besoin de structure qui offre sécurité et intégrité
Le besoin de reconnaissance qui permet de trouver un sens et d’éprouver l’altérité
Le besoin d’agir et de créer en adéquation avec son environnement, tenant compte d’une culture, d’une éthique, de règles.

La PSN offre un accompagnement des dirigeants comme des salariés de sorte que le développement de l’entreprise soit durable, responsable et en adéquation avec les individus.

Fermer le menu